A A A

 Un acteur dynamique clé au cœur de la filière électrique et génie climatique

La FDME est une organisation professionnelle qui représente et défend les intérêts des Distributeurs professionnels de matériel électrique et génie climatique auprès des pouvoirs publics et des autres acteurs économiques.

Elle fédère des entreprises constituées de groupes de taille internationale, de groupements, de réseaux et d’indépendants. En France, près de 80% du matériel électrique et génie climatique est distribué via les points de ventes des adhérents de la FDME.


 

 

La force de la FDME :
Des synergies solides tissées
avec les organisations professionnelles
de la profession et de la filière

Dans un contexte économique, social, environnemental et politique en constante évolution, la FDME a toujours milité pour valoriser l’action collective et renforcer les synergies avec les différentes organisations professionnelles de son cœur de métier, le BtoB, et de la filière électrique et du génie climatique. Au sein de la CGI (Confédération du Commerce de Gros et International), où la FDME est membre du bureau exécutif, elle œuvre pour la valorisation du BtoB, la reconnaissance de ses spécificités, de son mode de fonctionnement. Elle a été à l’initiative de la création du CLAB (Comité de Liaison Appro-Bâtiment) afin que les problématiques propres au négoce bâtiment soient traitées dans un cadre dédié et que les fédérations concernées (FFQ - quincaillerie; FNAS - sanitaire-chauffage; FNBM - bois et matériaux de construction; FND - décoration) mutualisent leurs compétences, leurs réseaux sur des dossiers communs et ce pour une plus grande efficacité des actions. La FDME participe aussi activement, au travers de la CGI, à la vie de la branche des commerces de gros (CCN 3044) en siégeant au sein des différentes instances paritaires et patronales (CMP, CPNEFP qu’elle préside, Conseil d’Administration de l’OPCO AKTO...).

Au sein de la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication), la FDME entretient des contacts permanents avec l’ensemble des syndicats de la filière électrique et du génie climatique (GIFAM, GIMELEC, IGNES, SYCABEL, Syndicat de l’Eclairage, UNICLIMA...) qui ont permis de travailler sur des projets de filière concrets et de lever bien souvent les problématiques inhérentes aux relations industriels/distributeurs pour favoriser un cadre simplificateur et «pro-business». La FDME est active dans les différentes commissions et groupes de travail de la FIEEC, notamment celui sur la surveillance des marchés qui aborde entre autres les problématiques de la contrefaçon et de la non conformité des produits.

Cette double affiliation métier et filière est un précieux atout qui confère à la FDME une expertise, un réseau et un double poids économique, ce qui permet de relayer avec plus de force les enjeux de la profession auprès des différents acteurs, en particulier les pouvoirs publics.

Cet esprit de partenariat est aussi entretenu avec les fédérations d’installateurs (CAPEB UNA 3E, CSEEE, FFB, FFIE, SERCE) ainsi que les organismes de qualification, notamment Qualifelec avec qui une convention a été signée en 2016. De même, la FDME est membre de l’association Promotelec et soutient les actions menées sur la sécurité électrique et les labellisations. Elle entretient une étroite coopération avec les éco-organismes de la filière, notamment ecosystem. Par ailleurs, la fédération est toujours très proactive dans le cadre de la CNLE (Commission Nationale de Liaison avec EDF) et de sa déclinaison régionale (CRLE). Enfin, la FDME s’est ouverte aux actions humanitaires depuis quelques années, en signant un partenariat avec Electriciens sans frontières (ESF).

L’action de la FDME :
Au cœur de tous les sujets
et enjeux stratégiques de la branche et de la filière

Grâce à la forte mobilisation des professionnels issus de l’ensemble de ses entreprises adhérentes au sein de ses commissions, la FDME intervient dans tous les domaines ayant un impact sur l’activité de la profession.

Fiscal et juridique
Les actions de la FDME en matière fiscale et juridique ont plusieurs objectifs, le premier étant le maintien du régime de négociation commerciale dédié obtenu dans le cadre de la loi Macron qui pour la première fois a permis d’inscrire dans le code du commerce la spécificité du BtoB, devenu le régime de droit commun depuis l’ordonnance n° 2019-359 du 24 avril 2019 (art. L441-3). La Fédération est également très active sur le plan fiscal pour limiter les effets de la réforme des valeurs locatives foncières, stopper la requalification des locaux logistiques en établissements industriels. Enfin, dans le cadre des marchés publics, la FDME milite pour que des bonnes pratiques puissent être établies.

Social
En tant que co-gestionnaire de la convention collective nationale des commerces de gros (CCN 3044), la FDME est très impliquée dans le suivi des différentes négociations des accords de  branche. Le rôle de la FDME est également essentiel sur le plan de la formation professionnelle, et ce en relation avec AKTO, où elle contribue au bon développement des outils permettant l’adéquation des formations et des besoins en compétences. A cet égard, la FDME a souvent impulsé la création des CQP de la branche (Certificats de Qualification Professionnelle...), notamment dans le domaine du management ou de la logistique. La fédération soutient aussi régulièrement les actions de valorisation des métiers du BtoB (rencontres entreprises / écoles, trophées, salons...). Enfin, la Fédération propose un SVP social qui permet à ses Adhérents de poser toutes leurs questions relatives à la convention collective et à l’actualité sociale et d’obtenir sous 48h maximum une réponse personnalisée élaborée par des juristes en droit social.